Code confidentiel

Consistant en une suite de quatre chiffres communiquée aux titulaires d’une carte bancaire quelques jours après la remise du moyen de paiement par l’intermédiaire d’un courrier recommandé, le code confidentiel constitue aujourd’hui l’un des principaux éléments de protection contre la fraude, empêchant, en effet, toute utilisation non autorisée, lors de la perte, ou du vol, de cet instrument devenu aujourd’hui indispensable à la vie quotidienne.

Revêtant une importance particulière, le code confidentiel doit faire l’objet de toutes les attentions du titulaire d’une carte bancaire, un certain nombre de règles de sécurité devant ainsi être respectées, comprenant notamment le fait de ne pas inscrire celui-ci sur la carte elle-même, ou sur un document qui serait conservé avec celle-ci, la meilleure solution restant de veiller à bien mémoriser les quatre chiffres qui le composent.

Afin d’empêcher toute tentative de fraude, le code confidentiel d’une carte bancaire reste entouré d’un certain nombre de règles de sécurité ; ainsi, l’établissement émetteur du moyen de paiement ne conserve aucune trace de cette information, permettant donc d’assurer, aux usagers, une sécurité maximale, la contrepartie à cela étant que, en cas d’oubli, de la précieuse information le moyen de paiement devient inutilisable.

Entendant également limiter les fraudes qui pourraient être liées à la recherche d’un code confidentiel par de multiples essais, l’ensemble des établissements bancaires a aussi décidé de limiter le nombre de tentatives erronées à trois, en procédant alors au blocage immédiat et complet du moyen de paiement, permettant alors, à la carte bancaire, d’offrir, à ses utilisateurs, un cadre particulièrement sécurisé, propice à une utilisation quotidienne.