Compte courant

Apparu, au XIIe siècle, en Italie, où il était utilisé pour désigner la convention conclue entre des commerçants effectuant régulièrement des transactions, dont les coûts donnaient alors lieu à une compensation visant à simplifier la gestion de la comptabilité de chacun, le terme compte courant a peu à peu vu son utilisation détournée pour désigner, aujourd’hui, auprès du grand public, les comptes de dépôt proposés par les établissements bancaires.

Offrant la possibilité, aux usagers, de recevoir des versements d’argent et d’utiliser les sommes ainsi accumulées pour effectuer des paiements, le compte courant représente un service essentiel à la vie quotidienne, celui-ci n’ayant toutefois pas disparu non plus du monde de l’entreprise au sein duquel sa forme originelle reste toujours présente, nécessitant de la part des professionnels du secteur une certaine attention pour ne pas confondre les deux dispositifs.

Constituant un élément indispensable de la vie quotidienne de tous les usagers, le compte courant revêt une importance toute particulière, raison pour laquelle le législateur a fait preuve à son égard d’un certain intérêt, imposant notamment la conclusion d’une convention entre les clients et les établissements bancaires, celle-ci permettant ainsi de fixer un cadre strict à la fourniture des nombreux services entourant cette prestation.

Source de dépenses importante, le compte courant apparaît, aujourd’hui, comme une véritable préoccupation pour les usagers, qui se trouvent de plus en plus séduits par les tarifs attractifs proposés par les banques en ligne, celles-ci offrant aussi une souplesse inégalée dans la gestion quotidienne de l’argent, grâce à leur plate-forme Internet spécialement développée pour profiter au maximum des nouvelles technologies de la télécommunication.