Chèque

Des Français dont le chèque reste encore l’un des moyens de paiement favori

Restant très attachés à ce mode de paiement pratique que constitue le chèque, les Français trouvent, en effet, dans celui-ci un grand nombre de qualités, malgré un volume de transactions en diminution entre 2007 et 2011, passant alors de 3,65 à 2,97 milliards.

Des chèques, en France, qui tiennent bon, face aux virements et aux prélèvements généralement privilégiés dans le reste de l’Europe

En nette baisse dans des pays tels que le Royaume-Uni, l’Italie, et le Portugal, où elle ne représente désormais plus que 5,5 % à 7 % des transactions, l’utilisation du chèque a encore servi, en France, à effectuer 17 % des règlements en 2011, les Français ne s’étant pas encore habitués à remplacer ce moyen de paiement par les virements et les prélèvements, que leurs voisins européens ont d’ores et déjà adoptés, avec un usage dans 52 % des cas, contre 36,5 % seulement en France.

Le chèque qui pourrait toutefois se voir damer le pion, en France, par la carte bancaire

il apparaît, en effet, que les Français se trouve être très intéressé par ce moyen de paiement extrêmement pratique que constitue aujourd’hui la carte bancaire, cette dernière servant en effet dans 45 % des transactions, affichant ainsi une hausse de 5,4 % en quatre ans, la France suivant alors là le reste de l’Europe, avec des paiements électroniques encore très peu sollicités, mais qui représentent certainement l’avenir en la matière, ceux-ci se révélant être toujours plus pratiques.